3C Santé Bien-Etre
Auriculothérapie à Paris 16

Cas particulier de la gestion du stress

Stress : Comprendre de quoi on parle, mettre en place de nouvelles routines et essayer l’auriculothérapie !

Qu’est-ce que le stress ?

Une stimulation ponctuelle, agressive ou non qui déclenche un ensemble de réactions non spécifiques de l’organisme impliquant des réponses neuronales, neuroendocrines , métaboliques et comportementales. Tout notre corps peut être touché.

De quelle stimulation parle-t-on ? Qu’est-ce qui peut être à l’origine de notre stress ?

Les « stresseurs » sont d’origine très différentes : 

  • Physique (douleur , bruit ,blessure, chirurgie)
  • Émotionnelle , stress social, mauvaise alimentation
  • Chimique (froid , chaud , hypoglycémie …)
  • Inflammatoire
  • Infectieuse: virus , bactéries, tumeurs

Le stress est d’abord un mécanisme de survie , mis en place  durant l’évolution, pour nous stimuler et nous protéger. Face au stress, il se succède une réaction d’alarme puis une réaction d’adaptation de notre organisme.

Ainsi si une certaine dose de stress nous stimule et est bénéfique, dans certaines conditions, ce stress devient nocif.

Comment le stress peut-il affecter la santé ?

Quand le stress devient chronique et élevé, la réaction d’adaptation de notre organisme est débordée.

Les limites physiologiques de notre organisme sont alors dépassées.

C’est là que le stress évolue et devient pathologique et peut provoquer des maladies ou les aggraver.

C’est le cas quand on n’arrive plus à se défaire des stresseurs, qu’il nous paraît impossible de les éviter et qu’on ne peut que les subir passivement.

L’action est inhibée et rendue impossible, et quand ce stress devient chronique il est devient destructeur pour l’être humain.

Toutes les composantes de l’individu sont concernés (immunitaire, neurologique, métabolique et comportementale).

Comment le stress peut-il affecter la santé ?

Peut-on éviter les méfaits du stress ?

Oui, nous pouvons les éviter. Des réponses thérapeutiques existent et sont nombreuses : pharmacologique (prise de médicaments), cognito-comportementale, complémentaires. Parmi celles-ci l’auriculothérapie s’appuie sur la neurophysiologie et propose une aide utile en cas de stress.

EXEMPLE : Comment mieux se préparer à passer des examens? 

Pour passer un examen (baccalauréat, concours écrit ou oral, ...mais aussi permis de conduire) il faut être en pleine possession de ses moyens, si un stress modéré augmente nos performances cognitives, en cas de stress trop important, elles diminuent.

Je vous propose quelques pistes afin d’améliorer votre concentration et de diminuer votre niveau d’anxiété avant les épreuves. Il s’agit, pendant la préparation et/ou quelques jours avant les épreuves, d’associer de l’auriculothérapie (pour diminuer le stress et augmenter la concentration) à des outils pour se préparer émotionnellement

Vous pourrez les compléter avec un sommeil de qualité, une alimentation et une activité physique adaptées.

L’auriculothérapie peut vous aider à aller mieux et vous pouvez l’associer à d’autres actions, comme boire, dormir, échanger, respirer ou se faire plaisir !

  • Manger, s’hydrater et dormir. En période de stress les besoins fondamentaux sont parfois négligés. Il faut penser à s’hydrater car votre cerveau et votre corps ont besoin de l’être « buvez de l’eau, du thé,…sans réserve »
  • Echanger et éviter de rester seul. Surtout en cette période où les occasions d’échanger sont plus rares : contacter vos proches, vos amis, vos collègues ou des professionnels de l’écoute (psychologues, bénévoles écoutants…) si besoin. Il vous faut du soutien.
  • Faites des pauses. Il est nécessaire de s’autoriser des pauses (sans travail), de vrais moments de détente sans culpabiliser.

    Quelques exemples de pauses : Respirer : Cohérence cardiaque: cette technique de respiration s’appuie sur la variabilité du rythme cardiaque.
    Elle vise à réguler le système nerveux autonome, en rééquilibrant ses influences sympathiques (prépare à l’action notre organisme)  et parasympathiques (le met au repos) afin de lui redonner de la souplesse et permettre de réduire l’intensité des effets du stress sur notre organisme. On se sent mieux.
  • Comptez cinq secondes à l’inspiration (par le nez), cinq secondes à l’expiration (par la bouche), soit six respirations par minute.
    À réaliser, si possible, pendant cinq minutes et trois fois par jour en commençant le matin. Les effets bénéfiques de la pratique durent 3 à 6 heures.
  • Essayer pendant quelques jours de suite et vous verrez ! Les intérêts majeurs de cette pratique est de pouvoir se réaliser facilement presque n’importe où et en position debout, assise, couchée ou même en marchant lentement.
  • Pour trouver d’autres outils avec la respiration.

Se recentrer sur soi grâce à la méditation en pleine conscience  : Il s’agit d’apprendre à vivre l’instant présent. Cette pratique consiste à être le plus conscient possible de l’instant présent, de ses sensations et ce, sans jugement (sentir le vent, les bruits, la chaleur d’un feu de cheminée ou le plaisir de manger une amande…).

Les données scientifiques ont montré qu’il y a une diminution du stress, qu’on améliore la stabilité attentionnelle, la concentration, et l’équilibre émotionnel. Il s’agit de penser qu’en prenant soin de son esprit, on prend aussi soin de son corps.

  • Vous pouvez commencer quelques minutes par jour, puis à divers moments de la journée. Vous pouvez aussi être guidé par une application par exemple Petit bambou, Headspace ou Calm.

Se faire plaisir Il est important d’identifier ce qui fait plaisir, tout ce qui permet d’exploiter les ressources de notre corps en lui permettant de sécréter de la sérotonine, des endorphines, de la dopamine... via une activité physique (marcher, faire un footing, du vélo, du yoga, sauter à la corde, monter et descendre des escalier,…) ou une activité artistique (écouter de la musique, chanter, jouer d’un instrument, dessiner, colorier, …).

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion